Campagn’Arts 2008

Maison de la communication  

Spectacles, dates et lieux  

DES PETITS BRUITS

Compagnie La Boite Noire  

Théâtre d’objets

Création décembre 2007  

Le lundi 21 avril 2008 à l’école maternelle Jacques Adnet de Sermaize les Bains  

Ce spectacle destiné, aux petits à partir de 3 ans se propose de parcourir les peurs qui les habitent, sans faire peur évidemment ; de leur tordre le cou par l'humour, la poésie, l'interrogation.

Il soulèvera le voile plus ou moins épais qui les sépare de leurs peurs, pour mieux les apprivoiser.

Que ce soit la peur du vide, de l'autre, de l'inconnu, l'image les aidera à s’approprier tous ces monstres qui habitent leurs nuits. Ces bêtes qui les guettent au coin de leurs rêves disparaîtront avec eux. Ces créatures énormes qu’ils croisent dans la rue et qu’ils dompteront.

Peur des animaux, des orages, des inconnus, de la différence, de l'obscurité, d'aller se coucher, d'être seul, de la disparition…

Prendre ces situations et les disjoindre pour qu'elles deviennent des images à blottir dans le coin de leur tête ; en rire, en rêver, en inventer d'autres.

L'imagination, si elle peut aggraver la peur est aussi moyen de la surmonter.

Et, si les échelles ne mènent nulle part, ou peut-être près des étoiles, c'est grâce à cette distance que l'on pourra appréhender l'autre dans ce qu'il a de plus humain.

Si la peur est une réaction parfois nécessaire face à un danger contre lequel nous devrons adopter une attitude de défense ou de fuite, elle peut être aussi le fruit de nos ignorances et de notre manque de distance face à l'évènement.  

J’ai peur de tout J’ai peur de rien J’ai peur des poux J’ai peur des chiens J’ai peur du haut J’ai peur du bas

J’ai peur de l’eau J’ai peur des rats J’ai peur la nuit J’ai peur du noir J’ai peur du bruit J’ai peur des loirs J’ai peur de toi                 J’ai peur du loup J’ai peur des fois J’ai peur de tout ?  

Conception : Françoise Jimenez, André Parisot

MON TOIT DU MONDE A MOI C’EST TOI

Compagnie de l’Autre   

Samedi 24 mai 2008 – Auberge Le Chardonnay à Possesse

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Histoire de dire...une question : "est-il bon d'aimer?"
parce que le temps passe, les temps changent (surtout en ce moment), le temps presse puis le "i" s'en va, et devient amer...
...et si l' "r" vient à manquer, il ne reste plus que l'âme.
L'âme et le coeur d'un homme, qui vient, tout seul avec lui pour lire une lettre à une personne.
Elle est où?
Parce que faudrait voir à s'entendre, quitte à s'aimer, maintenant, là, tout à l'heure...

Mon toit du Monde à moi, c'est toi", c'est un monologue à la fois émouvant et hilarant, qui arrache les larmes quand il ne déclenche pas fou rire sur fou rire. Car sous la plume d'Alex, les maux d'un amoureux transi se transcendent en jeux de mots pour finir en mots casés ! Comédien hors-pair, ce dernier arrive précipitamment sur scène, s'apprête à lire une lettre d'amour à sa bien aimée, présente dans la salle...
Mais, puisqu'il y a un "mais", la dite demoiselle est en retard. Dès lors, suspendus au destin de cette lettre d'amour, les spectateurs, partie intégrante du drame qui se (dé)noue, assistent à la fuite du "i". Car "aimer" peut devenir "amer"...

http://www.lacompagniedelautre.com/  


BENOIT DE TOURAINE ou la véritable histoire du fils du pintadier
De et par Fred Tousch
 
Vendredi 13 juin 2008 à Bignicourt sur Saulx 

 

Benoit  Touraine

                      
Conte musical

Pour sauver son peuple de la misère et de l’alcoolisme, Benoît, fils du pintadier du roy, doit faire rire «L’Homme qui ne rit jamais». Commence alors une longue quête difficile, «la quête de la rigolade». Fred Tousch nous emmène dans un univers loufoque, transposé dans une époque médiévale truffée d’anachronismes, de décalages et de textes en «vieux François». Sans décor, avec des chorégraphies du moyen-âge revisitées, il interprète tous les personnages, explorant les mécanismes du rire avec en filigrane la «situation sociale» de l’époque. Conte musical moderne, proche de l’univers des Monty Python mélangeant mimes, histoires et chansons.

www.lenomdutitre.com

LA JURASSIENNE DE REPARATION

Théâtre Group

Mardi 17 juin 2008 à Alliancelles  

On suivra l'espace d'une heure environ, la vie d'un petit garage ambulant, avec le père, Camille Goydadin, le fils Claude, les mécanos Ali et Nicolas…

"La Jurassienne de Réparation", installée dans le Haut Jura, aux Moussières. Au départ, historiquement, le père aurait lui même hérité du garage de l’ancêtre Emile, qui créa la Société des Garages Goydadin, au début de l’ère automobile en février 1908. Mais la concurrence, la mauvaise gestion, un fils peu enclin aux affaires, et une ambition mal assumée (la raison sociale "jurassienne" en témoigne…) mettent à mal cette dynastie d’artisans. Ainsi, après faillite et dégraissages successifs,  "La Jurassienne de Réparation" n'a pu, pour survivre depuis 1995, que conserver le vieux Renault Trafic, quelques outils, une remorque,  2 ouvriers pour se lancer en vivotant sur  les routes et proposer ses services d'entretien express, et mécanique sur place. Quant à leur maison-garage-atelier,  hypothéquée en 1998, on n’en sait pas grand’chose, les rares clients qui fréquentent l’endroit, en auraient dit que « c’est un sacré foutoir… » On ne peut donc vraiment pas dire que l'entreprise soit florissante, mais comme c'est souvent le cas chez les petits artisans, on continue, usé mais résigné,  nostalgique mais libre… ou croyant l'être… la fin d'une époque où l'artisanat cède la place au seul rendement.

La trame du scénario : Installés sommairement autour de leur camionnette et remorque fatiguées, les protagonistes réaliseront le diagnostic d'une panne auto, suivi du démontage et remontage du moteur, en direct, moteur fonctionnant à l'arrivée et au final. Durant cette tâche on assistera en 2ème lecture à la vie du groupe, et son cortège de saynètes drôles, pathétiques, émouvantes, agressives, croustillantes et portant à réflexion sans facilité ni indigestion… tel est notre cahier des charges.

Comédiens et régisseurs : Patrice Jouffroy (Théâtre Group'), Martin Petitguyot (26000 Couverts), Pio D'Elia (Théâtre Group'), Salvatore De Filippo (Théâtre Group')

http://www.lamuserie.com/

LA FLEUR AU FUSIL

Compagnie Qualité Street  

Vendredi 20 juin 2008 au Buisson

Samedi 21 juin 2008 à Sermaize les Bains  

Spectacle tout public

Engoncés dans les codes stricts de la mentalité militaire, un adjudant et son subalterne se livrent à l’exercice périlleux du récital en public. En peu de temps, la Bossa-nova remplace le clairon, et le képi prend vite fait la forme d’un nez rouge...
Un spectacle burlesque aux rebondissements cadencés, rythmé par des personnages follement tiraillés entre codes de conduite et candeur poétique.

Comédiens : Pierre BONNAUD et Gildas PUGET

http://www.qualitestreet.com/

 

L'OISEAU BLEU

The Battle of the War, épisode 1

Samedi 28 juin 2008 à Alliancelles  

Il était une fois un oiseau de toute beauté, un oiseau éclatant, qu’on appelait l’Oiseau Bleu. Personne ne connaissait vraiment son histoire, sa véritable histoire. Mais aujourd’hui, le voile est levé, car face à vous l’Oiseau Bleu en personne va vous la conter…
Seul face au monde impitoyable et sans cœur, il va tenter l’impossible. La Suisse qui vient de se faire envahir par les chômeurs, va-t-elle vraiment s’en sortir ? Qui est derrière cette machination horrible? Ne serait-ce pas Chasla, l’immonde Corbeau Noir, ennemi juré de l’Oiseau bleu ? Et Mme Meule, le principal employeur de l’oiseau bleu, c’est vrai qu’elle ne va pas très bien ? Et le front monétaire international, va-t-il oui ou non s’allier avec Dragon Subtile, le bonze de la forêt de Brocéliande ? Terribles sont les données de départ. Mais aussi impossible que soit la victoire, l’Oiseau bleu se mettra toujours en face des problèmes. Et jambes fléchies, il attendra l’affrontement, les yeux plissés de l’Oiseau qui sait que le danger est trop grand pour lui, mais qui se bat tout de même, on ne sait jamais…
Arnaud Aymard - Lancé à corps perdu dans la quête de l’idiotie absolue, il tisse un univers sans queue ni tête afin de sauver l’humanité par le rire. Depuis 1997, il crée des personnages et des spectacles : Paco Chante la Paix (chanteur d’amour guatémaltèque qui tente de sauver la paix par l’amour); Perceval dans Soleil Noir (chanteur gothique dépressif, se bat contre le bonheur et la dictature du sourire pour la tristesse); puis l’Oiseau bleu. Sans oublier le Cabaret Philosophique. Le Théâtre de rue est son moyen d’expression de prédilection pour jouer des spectacles qui s’écrivent en jouant, au fil de ses pensées et des réactions du public. En 2002, il rencontre Edouard Baer avec lequel il participera au Grand Mezze, à son film Akoibon, puis au spectacle « La folle et véritable vie de Luigi Prizzoti », music-hall délirant dans lequel il incarne le personnage de l’Oiseau Bleu à la Cigale puis aux Folies Bergères.

http://www.pacochantelapaix.com/oiseaubleu.html

 

 

LES CHAMPIONS DU BIEN

Compagnie Qualité Street  

Samedi 12 juillet 2008 à Heiltz le Maurupt

Dimanche 13 juillet à Pargny sur Saulx  

Si vous voulez réveiller le super héros qui dort en vous, ne manquez pas la Méthode Pierre Bonnaud ! D’expériences cocasses en valorisations absurdes, le public soutiendra activement, et toujours avec générosité, la fantastique métamorphose de Gildas Puget.

Attendez vous à de purs moments de bonheur collectif,  menés par deux comédiens nous plongeant dans un rythme jubilatoire et sophrologique ! ! !

Conception, interprétation, mise en scène : Pierre BONNAUD et Gildas PUGET

http://www.qualitestreet.com/

 

MON ŒIL

Compagnie Aïe Aïe Aîe  

Dimanche 10 août 2008 à Bettancourt la Longue  

Marionnette

Tout public dès 7 ans

Présentation : Mon Oeil c'est un tailleur affairé, un effilé de basse-couture et un maniaque du point d'Alençon. Mais c'est aussi un entre-sort de 20 minutes, un spectacle de proximité et un capharnaüm pour 25 personnes. On peut aussi voir ça comme un raccommodage culinaire filandreux, une manipulation sur ratine à mains nues et une intervention chirurgicale sur corps spongieux.

Notes : Mon Oeil est une expérience fondée sur la proximité. Avec ce petit spectacle sur table, hybride de la marionnette et du théâtre d’objet, j’aimerais que les spectateurs se penchent un peu sur ce que je leur propose de regarder, encore un peu plus près, pour ne pas en rater une miette, jusqu’à ce qu’ils se rendent compte, lorsque c’est déjà fini, qu’ils sont un peu les uns sur les autres, les uns avec les autres. Le spectacle est proposé comme un patron qui ne tient qu’avec quelques épingles, histoire de pouvoir l’ajuster à la mesure du public et l’adapter aux circonstances de la rencontre.

Auteur(s) du texte et mise en scène : Julien Mellano

http://www.aieaieaie.fr/

 

CARMEN OPERA CLOWN

Compagnie Bruit qui Court  

Samedi 30 août 2008 à Bussy le Repos

Dimanche 31 août 2008 à Heiltz l’Evêque  

carmen-opera-clown.jpg

Théâtre clownesque et burlesque
L’histoire est simple. Don José petit brigadier ambitionne une carrière militaire pour faire plaisir à sa maman. C’est alors que le destin de José va être bouleversé. Il rencontre Carmen. Libre comme le moineau, la belle et farouche gitane lui jette une fleur entre les deux yeux et l’ensorcelle à jamais. Partagé entre son amour et son honneur de soldat, Don José commettra l’irréversible en suivant la zingara. Mais l’amour est un oiseau rebelle et Carmen le sait bien. Elle n’a pas besoin d’être jalouse pour aimer, ce qui compte pour elle c’est le goût de la vie. Don José parce qu’il a tout quitté, ne veut pas perdre la seule chose qui lui reste, Carmen. Et ce n’est pas ce matador prétentieux qui viendra gâcher son bonheur.

L’Opéra le plus célèbre au monde revisité par quatre personnages déjantés. Dans cette adaptation loufoque mais néanmoins tragique de la Carmen de Bizet, l’enjeu du spectacle se situe autour d’un jupon relique ayant appartenu à la troublante et fascinante Carmencita. Les femmes se battent pour l’endosser et les hommes veulent le posséder.

Sur une piste transformée en spirale infernale nos quatre compagnons burlesques tenteront d’éviter le pire tout en rendant hommage à cette œuvre majeure. Ainsi vous verrez un garçon de piste malhabile côtoyer deux comédiennes rivales et hystériques, un Don José toujours aussi faible et naïf, en concurrence avec Escamillo un Matador plus lubrique et alcoolique que jamais. Un mélange explosif qui ne laissera personne indemne.

Avec : Estelle Sabatier, Luc Miglietta, Patrick Pellet, Françoise Boccadifuoco

http://www.bruitquicourt.com/

 

LE CABARET DE LA NEVROSE ET DE LA DEGLINGUE ( Avec Albert et Jennyfer )

La Fabrique des Arts d’à Côté  

Samedi 13 septembre 2008 à Alliancelles  

Pantomime
Adultes et Adolescents 

Jean-Claude Martinez, poète troublant et troublé vous invite à découvrir sa dernière création : un spectacle contemporain à la sauce Martinez ! Et il a engagé une équipe surentraînée, surmotivée et légèrement surmenée... A travers une douzaine de numéros, Albert et Jennyfer vous raconteront leur quotidien, leurs aspirations, leurs craintes, leurs désirs profonds mais aussi leurs cauchemards les plus terribles... Burlesques et Grotesques, Albert et Jennyfer sont les clowns d'un théâtre de l'ordinaire, entre la cuisine et l'arrêt d'autobus, où l'envie de tuer comme celle de mourir rythment le jours et les nuits. Sexe, chansons, meurtres, pantomimes et allégories sont les ingrédients de ce cabaret pas tout à fait comme les autres, dans lequel Eros et Thanatos ont rendez vous pour boire un verre et rigoler un bon coup.

Avec : Karine Fauchereau, Mehdi Kaci, Julien Blanchard 

http://fabricailleurs.com/

 

LE CIRQUE A QUATRE MAINS ou les Contes sur la Table

La Fabrique des Arts d’à Côté  

Dimanche 14 septembre 2008 à Alliancelles  

Théâtre « manuel »

Tous publics (à partir de 3 ans)

Le spectacle : dans sa première partie il se présente comme une « conférence ». Les comédiens sont venus parler de… la MAIN. La main est comme une personne, elle respire, elle bouge, elle a des sentiments, elle sait faire des tas de choses… associée aux mots c'est elle qui donne de l'esprit aux phrases tout autant que les intonations de la voix.

La seconde partie est un spectacle de Cirque : la conférence n'était là que pour introduire une « convention » : les gestes et leur langage. A partir de ces conventions théâtrales compréhensibles par le plus grand nombre le véritable spectacle peut commencer. Les comédiens installent en quelques secondes un décor suggérant un cirque dont les numéros vont se dérouler sur une table. Tout y est suggéré par le geste : acrobatie, magie, jonglage, haute voltige, clowns etc.… le tout présenté par Monsieur et Madame Loyal.

Avec : Sylvain Blanchard, Mélanie Depuiset

http://fabricailleurs.com/

 

LES BALLES POPULAIRES

Un spectacle de Frédéric PRADAL

 

Samedi 20 septembre 2008 à Auve

Dimanche 21 septembre à Ponthion

Les balles populaires est un solo de jonglerie drôle et poétique. Il repose avant tout sur le personnage de Gorky, vagabond attachant et sensible qui pose sa valise le temps de raconter son histoire à travers son spectacle.

« Bonjour, moi je m’appelle Gorky, les autres ça dépends, parfois ils m’appellent, parfois ils m’appellent pas, des fois c’est l’étranger, le manouche, le voleur ou lui ou l’autre ou : Eh toi là bas ! Des fois, et là j’aime bien, c’est mon ami : viens boire un coup mon ami ! Toi tu peux m’appeler comme tu veux. »

Entre jonglerie, histoire et improvisation, vous entrez dans l’univers de Gorky. Gorky, c’est un personnage qui voyage beaucoup, qui rencontre des gens, qui s’arrête et qui les fait rêver. Pour cela, c’est simple ! Il jongle avec des balles, des massues et autres objets tout en racontant des histoires, ses histoires. Ce qu’il aime Gorky, c’est les rencontres. Alors à vous de venir rencontrer Gorky.

http://www.lesitedegorky.com/

 

LE PETIT CHAPERON UF

de Jean-Claude Grumberg

Cie La TramédiE

Samedi 27 septembre 2008 à Vernancourt  

 

A l'orée du bois, le Petit Chaperon rouge rencontre Wolf, un loup déguisé en caporal, qui lui apprend la triste vérité : elle est Uf et, comme pour tous les Ufs petits et grands, tout ou presque lui est interdit. Jean-Claude Grumberg revisite avec humour un célèbre conte populaire qui devient une parabole douce-amère sur l'intolérance.

Comédiennes : Elena Lloria Abascal, Marine Mane, Isabelle Morin

COURTELINE OPERETTE

d’après Georges Courteline  

Samedi 4 octobre 2008 à Charmont  

Dimanche 5 octobre à Sermaize les Bains

 

Chez Courteline, la cruauté des portraits et l’absurdité des situations sont d’une efficacité redoutable ; nul besoin de s’étendre, ça frappe fort et c’est bouclé en un tour de main.

Nous nous servirons des courtes pièces magistrales dans ce style : La peur des coups, La paix chez soi, Monsieur Badin et Mentons bleus.

Il y est toujours question de faiblesse humaine et de défauts que Courteline affectionne manifestement. Tyrannie conjugale, administrative, professionnelle, ces personnages se plaisent à torturer l’autre avec réjouissance ; ça tient un peu du cirque, parfois carrément du clown, avec des arguments d’une absurdité digne des plus grands auteurs …

 Les petites pièces de Courteline sont des modèles de drôlerie incongrue, ce sont des comédies de langage. Il n’y a pas d’action, elles mettent en scène des personnages médiocres et hargneux qui n’ont que des défauts et dont il y a fort à craindre qu’ils nous ressemblent. Ils sont toujours sujets de tyrannies banales (sans que cela prête à de graves conséquences) et quand ils n’en sont pas les victimes, ils se délectent d’être bourreaux à leur tour. N’est-ce pas là aussi une caractéristique fondamentale de la nature humaine ? La forme chantée convient particulièrement à cet univers cocasse, une sorte d’opérette contemporaine tragi-comique…

Mise en scène Christine Berg

Avec Mélanie Faye, Laurent Nouzille, Vincent Parrot

LOMBART CONTRE LOMBART

Compagnie Thé à la Rue

 

Samedi 11 octobre 2008 à Jussecourt-Minecourt

 

 

Fabrice Lombart 90 kg , 1m90, 33 ans, chef d'entreprise de l'Entreprise Lombart, passionné de pétanque, propriétaire de la maison située au 9 impasse Floréal à Lucé près de Chartres, marié à Carole Lombart le 11 juin 1994 , sans enfant. Carole Lombart 56,800 kg , 1m635, 32 ans, institutrice à Lucé, propriétaire de la maison située au 9 impasse Floréal à Lucé près de Chartres, mariée à Fabrice Lombart le 11 juin 1994 , sans enfant.

C'est sur un boulodrome flambant neuf que se déroule le nouveau spectacle de la compagnie du Thé à la RUE. Le public est tout d'abord spectateur d'une partie de pétanque mais rapidement il s'identifiera aux personnages et à l'histoire de ce couple."Lombart contre Lombart" met en parallèle une vie de couple et une compétition sportive. Lorsque le quotidien devient impossible, rien ne sert de pointer, il faut tirer. Y a t'il un gagnant à la fin du couple?

Ecrit et interprété par  Sophie Mesnager et Amédée Renoux

http://www.thealarue.com/

 

LA SUCCULENTE HISTOIRE DE THOMAS FARCY  

Compagnie Thé à la Rue  

Vendredi 17 octobre 2008 à Sermaize les Bains

Dimanche 19 octobre 2008  

Théâtre d’objets  

La succulente histoire de Thomas Farcy est l'histoire de Thomas Farcy, enfin... Non. C'est l'histoire d'une brave et vieille paysanne... Non. C'est l'histoire de Charlotte et André vivant dans une cuisine où il était interdit de marier viande et légume… Oui. Mais pas seulement ! Ce spectacle de théâtre d'objets utilise l'univers de la cuisine pour nous parler de la différence et de la difficulté de vivre ensemble. 

http://www.thealarue.com/

 

PUBLIC ET COMPAGNIE

Compagnie Thé à la Rue  

Samedi 18 octobre 2008 à Sermaize les Bains  

 

Après avoir professionnalisé et institutionnalisé les arts de la rue, il est temps de professionnaliser le public. Le cabinet Public et Cie est une entreprise de conseil et de médiation dans le secteur culturel. Le cabinet vous envoie Patrick et, grâce au dispositif emploi jeune, Josiane pour améliorer les relations entre les compagnies de théâtre de rue et les spectateurs de théâtre de rue. Leur mission : faire de ce public présent, des spectateurs professionnels. Patrick et Josiane abordent, pendant cette heure de conférence, le quotidien et les tracas des spectateurs de spectacle de rue. Ils vont délivrer de nombreuses astuces pour devenir un spectateur heureux. Public et Cie est un spectacle qui parle des spectateurs aux spectateurs. Public et Cie aborde sur un ton burlesque la relation artiste spectateur.

- RESTEZ PROPRE GRACE AU POPOCOLLANT

- DECOUVREZ LES POSITIONS D'ASSISE LES PLUS CONFORTABLES

- PLUS D'INSOLATION AVEC LE CHAPODO

- AVEC LE "VIENS ICI MON CHERI"VOUS SEREZ TOUJOURS EN CONTACT AVEC VOS ENFANTS

- DEVENEZ UN BON APPLAUDISSEUR

- PLUS DE SOUCI SOUS LA PLUIE AVEC LE VETEMENT SPECIAL RUE SPECIAL PLUIE

- SACHEZ VOUS INSTALLER A LA BONNE PLACE

- PLUS DE RICHE PLUS DE PAUVRE JUSTE DES SPECTATEURS

Comédiens : Sophie Mesnager et Amédée Renoux

http://www.thealarue.com/

 

QUAND LES MAINS MURMURENT
Association la Tête dans les Nuages

Le vendredi 19 décembre 2008 à Sermaize les Bains
 


Marionnettes

A partir de 3 ans
Quand les mains murmurent, elles racontent les histoires des balles de Monsieur Ping et Monsieur Pong, elles chuchotent sur Le Voisin d'En face-En face et elles se font complices de La Famille Lunule. C'est fou ce qu'un bout de doigt peut évoquer ! Il se tient tout raide ou s'alanguit tendrement. Il court où il rêve. Il suffit d'un pouce et un index pour raconter la rencontre du Voisin d'En face-En face avec sa voisine d'à côté, celle au parfum de jacinthe mauve. Pour évoquer les joutes verbales de Monsieur Ping et Monsieur Pong les deux mains s'affrontent, compactes ou agitant chacune à leur façon leurs cinq doigts. Et une seule main est nécessaire pour que la Famille Lunule et son chat dorment en toute tranquillité. Les yeux fermés pour toute la journée... Trois petites histoires de dix minutes se succèdent. Les mains nues évoluent dans trois décors à leurs dimensions. Les mains ne sont pas devenues des marionnettes comme dans la chanson, elles sont juste des porte-parole provisoires, le prolongement du corps, les traductrices d'émotions passagères et de rires discrets.

http://www.agence-sinequanon.com/

 

Maison de la Communication - 8 rue de l’église - 51250 Alliancelles - 03 26 72 75 02

maisondelacom@free.fr